Festival Blues sur Seine

Imprimer Bookmark and Share

Le Blues en Prison : les détenus créent The Open Bar

A l'initiative de l'ASCP, l'association socioculturelle des détenus de la Maison Centrale de Poissy, et du SPIP 78, le Service pénitentiaire d'insertion et de probation des Yvelines,

Blues sur Seine a organisé de mai à septembre 2012, à destination d'un groupe de détenus musiciens, une série d'ateliers musicaux en prison en vue de la création d'un répertoire blues. Coordonnés par le chanteur Reuno du groupe Lofofora, ces ateliers ont abouti à la création d'un album, enregistré au sein de la Maison Centrale par les studios du Sax à Achères, et édité par Blues sur Seine.

 


Son House a passé 15 ans pour meurtre à Parchman Farm dans le Mississippi, T Model Ford a été écroué 10 ans pour avoir tranché la gorge d'un mari jaloux. Leadbelly  à été condamné pour 20 ans au Texas pour homicide puis tentative de meurtre... de nombreux bluesmen et non des moindres sont passés par la case prison.

Les bluesmen ne se contentent pas de jouer, ils racontent des histoires issues de leur propre expérience ou de celle de leurs proches. Beaucoup ont écrit sur la prison ; certaines de ces chansons sont même devenues des incontournables de la musique populaire : Folsom prison blues de Johnny Cash ; The house of the rising sun (devenu Les portes du pénitencier en français)... Nombre sont de véritables chefs d'œuvre de sentiments et de mélancolie.

En effet certains textes, bien que datés, n'ont pas pris une ride. Par exemple, dans Folsom prison blues, le prisonnier écoute de sa cellule le sifflement d'un train inaccessible, il repense à ses crimes (« j'ai tiré sur un homme à Reno juste pour le regarder mourir»), imagine les personnes libres à l'intérieur du train (« je parie qu'elles boivent le café et fument de gros cigares») et se souvient des conseils de sa mère de ne jamais « jouer avec des pistolets ».

Fort de ce patrimoine écrit et sonore, Blues sur Seine, l'Association socioculturelle des détenus de la Maison Centrale de Poissy et le Service pénitentiaire d'insertion et de probation des Yvelines ont organisé de mai à septembre 2012 à destination d'un groupe de détenus musiciens, une série d'ateliers musicaux en prison en vue de la création d'un répertoire blues.

Coordonné par le chanteur Reuno du groupe Lofofora, ces ateliers ont permis dans un premier temps à un groupe de détenus de travailler sur cinq morceaux de leur choix issus du patrimoine "blues et prison".

Dans un second temps, phases d'apprentissage, répétition, d'écriture et de composition ont abouti à la création d'un répertoire musical.

Un travail de plusieurs mois qui a abouti à la création d'un album éponyme intitulé THE OPEN BAR, enregistré au sein de la Maison Centrale par les studios du Sax à Achères, et édité par Blues sur Seine.

La remise de ce CD 5 titres, objet de valorisation du travail accompli et témoin de cet aventure, sera remis au mois de novembre lors de Candye Kane organisé dans les locaux de la Maison Centrale de Poissy dans le cadre du festival.

 

visuel_the_open_bar THE OPEN BAR
CD 5 titres :

1. PROUD MARY (Creedence Clearwater Revival)
2. BLUES AMER (Composition du groupe)
3. I KNOW / Invité : Reuno du groupe Lofofora (textes de Reuno, composition du groupe)
4. FOLSOM PRISON BLUES (Johnny Cash)
5. MALU MALU MAI (Traditionnel)

  

 

Enregistré le 5, 11, 12 et 19 septembre 2012 à la Maison Centrale de Poissy

Enregistrement et mixage : Le Sax (Vincent Nivart, Christian-Georges Rouchère)
Production : Blues sur Seine
Intervenant musical : Reuno du groupe Lofofora
Coordination du projet : SPIP 78 et Blues sur Seine

 


logo_drac logo_ministere_justice fondation

Avec le soutien de la Fondation Orange, de la Direction régionale des affaires culturelles d'Ile de France - Ministère de la Culture et de la Communication, et du Ministère de l'intérieur.

Remerciements à l'Association socioculturelle des détenus de la Maison Centrale de Poissy.