Festival Blues sur Seine

Imprimer Bookmark and Share

Projet de création blues 2011 : ateliers d'écriture et VJing

Chaque année Blues sur Seine développe, en relation avec les structures socioculturelles du territoire, des projets innovants et ambitieux permettant aux jeunes de développer leur pratique artistique tout en s'ouvrant à d'autres cultures. Après le projet "Crossroad" mené en 2009 et 2010, Blues sur Seine a proposé à des jeunes du Val Fourré de mener un travail de création artistique original autour de la thématique des femmes dans le blues. Mêlant travail d'écriture musicale, initiation au blues et découverte des arts numériques, ce spectacle souligne de manière originale les liens de parenté qui unissent le blues au hip-hop.

 

 

DES ATELIERS D'ÉCRITURE

La place des femmes dans le blues est souvent sous-estimée et pourtant ces pionnières oubliées des premières heures du blues ont laissé dans l'histoire quelques-unes des chansons les plus engagées. Traitant de l'alcoolisme, de l'oppression, de la drogue, du lesbianisme, de l'homophobie, du racisme, des violences conjugales ou encore de l'humiliation vécue au quotidien par ces femmes des années 20, 30 ou 40, leurs textes sont d'une force et d'une émotion poignante.

Avec l'aide de Chris Sheldon, parolier et formateur de la région, les jeunes se sont inspirés des thématiques abordées par ces grandes femmes du blues pour écrire leurs propres textes. Ils ont ainsi pu découvrir que les sujets souvent chers au hip hop étaient chantés depuis bien longtemps dans le blues. Travaillant aussi bien sur l'écriture, la rythmique, les césures, les synonymes, la précision et l'efficacité du texte en langue française, leurs textes chantés, rapés, ou slamés donnent une résonnance actuelle à des sujets abordés par ces femmes du blues des années 30.

 


LA DÉCOUVERTE DU BLUES

Afin de mieux appréhender l'esthétique du blues, des rencontres musicales en compagnie de musiciens expérimentés ont permis aux jeunes de s'immerger dans l'esprit du blues qui animait ces femmes des années 30 et 40.

Le duo québécois Andrée Dupré et Jean Millaire est intervenu sur la thématique de l'interprétation du blues. Nina Van Horn, chanteuse auteure du livre "Hell of a woman" rendant hommage aux femmes du blues, est venue rencontrer les jeunes pour retracer le contexte socio-économico culturel dans lequel leurs chansons ont été écrites. L'atelier suivant mené par Christophe Guest a permis une mise en musique de ces textes.

 


LE VJING

Afi n d'enrichir le spectacle d'une performance visuelle, des ateliers de VJing ont été menés sous la direction d'un des plus grands spécialiste du genre en France : Laurent Carlier. Si le DJing, qui consiste à mixer plusieurs morceaux, est bien connu de tous, le VJing est une pratique récente plus répandue dans l'art contemporain ou les musiques électroniques. À l'instar d'un DJ qui mixe en direct ses morceaux, le VJ (video-jockey) mixe en temps réel des séquences vidéo, en les synchronisant avec la musique.

Dans le cadre du projet, les jeunes ont mené un travail de recherche d'images et de vidéos d'archives illustrant le contexte socio-économique des années 30 et 40, afin de les confronter à des images plus récentes qui soulignent la force des thèmes abordés dans les textes.

Ajoutée au spectacle, cette performance multimédia réalisée en live apporte aux textes déclamés une sensibilité et une force supplémentaire.

 


LES PHOTOS

Revivez en photos le spectacle de restitution des ateliers de création présenté en ouverture d'un concert du festival Blues sur Seine 2011 au Collectif 12 de Mantes-la-Jolie.

gallerie_vjing

En collaboration avec La réussite éducative de Mantes-la-Jolie, les ateliers Chopin, l'ECM Le Chaplin et le Collectif 12.
Avec le soutien des Contrats Urbains de Cohésion sociale de la ville de Mantes la Jolie et de la Dynamique Espoir Banlieues (DRAC Ile-de-France) et de la Fondation Orange.

 


Abonnez-vous à la newsletter Blues sur Seine... et suivez-nous sur Facebook